Drainage lymphatique

Physiologie

Organisation du système artériel

LE COEUR

Point de départ du trajet artériel, c'est un organe musculaire creux reposant dans le thorax entre les poumons et en contact avec la face supérieure du diaphragme il est situé derrière le sternum et s'étend à gauche de la ligne médiane sur 10 cm environ. Il es divisé en 2 parties par une cloison ou septum : une parie droite et une gauche qui ne communiquent pas entre elles.

Chaque moitié comprend 2 parties :

L'ouverture entre chaque oreillette et le ventricule est gardée par une valve qui permet au sang de s'écouler de l'oreillette vers le ventricule et empêche tout reflux de sang dans la direction opposée.

CIRCULATION DU SANG A TRAVERS LE COEUR

Le sang des veines de la tête, du cou et des membres supérieurs pénètre dans l'oreillette droite par la veine cave supérieure.

Le sang du tronc et des membres inférieurs pénètres au cœur par la veine cave inférieure, puis il passe dans le ventricule droit à travers l'orifice auriculo-ventriculaire, celui ci est gardé par la valvule tricuspide, puis le sang quitte le ventricule droit par l'artère pulmonaire et gagne les capillaires des poumons, se décharge en CO2 (gaz carbonique) se réoxygéne et gagne ensuite les 4 grandes veines pulmonaires qui s'abouchent dans l'oreillette gauche.

L'orifice auriculo-ventriculaire gauche et gardé par la valvule mitrale, le sang quitte ensuite le ventricule gauche par la plus grande artère du corps l'Aorte.

Les orifices de l'artère pulmonaire et de l'Aorte sont tous deux gardés par les valvules aortique et pulmonaire.

Le cœur a donc pour fonction de maintenir une circulation permanente dans tout le corps par des contractions rythmées régulières de son muscle (myocarde).

La fréquence de contraction chez l'adulte sain au repos est de 72 battements minutes environ, chez l'enfant, elle est un peu plus élevée, elle augmente lors des exercices physique, lors d'une émotion et dans un certain nombre d'affections.

Le sang, comme nous l'avons vu, se déverse des grosses veines (VCS et VCINF) dans l'oreillette droite, et une onde de contraction se propage ensuite dans le muscle des oreillettes qui vident leur sang dans les ventricules respectifs.

Quand les ventricules sont pleins, ils se contractent et éjectent leur contenu sanguin dans la circulation générale et pulmonaire.

Pendant ce temps les valvules auriculo-ventriculaire sont fermées et les valvules sigmoïdes à l'entrée de l'Aorte et de l'artère pulmonaire sont ouvertes. La contraction est appelée systole et la période de repos qui la suit s'appelle diastole et correspond à la même durée : 0,5 seconde environ.

LA PRESSION SANGUINE

C'est la force que le sang exerce sur les parois de l'artère qui le contient, on peut distinguer deux types de pression :

La pression à l'intérieur des vaisseaux dépend aussi du diamètre de ceux ci, plus il sera réduit, plus le frottement du liquide sur les parois sera important et plus la pression sera forte.

La force des battements cardiaques est donc suffisante pour faire circuler le sang tout au long des artères jusque dans les capillaires (micro-circulation) mais insuffisante pour assurer le retour du sang des veines vers le cœur et d'autres paramètres interviennent alors :

Lors de la respiration, l'expansion de la cage thoracique (diaphragme) produit une aspiration ou pression passive à l'intérieur du thorax, permettant le retour vers le cœur des grosses veines proches du cœur.

Le diaphragme est alors appelé « cœur veineux », véritable pompe hydraulique agissant sur les viscères et par la même sur le sang veineux des membres inférieurs.

Centre para-médical Elysées-Marignan

15 rue de Marignan
Paris 75008

06 63 04 92 13

Métro Franklin-Roosevelt, ligne 1

Ouvert tous les jours de 8h à 20h

L'équipe de praticiens spécialises vous recevra tant pour des
soins thérapeutiques que pour des actes à visée esthétiques